Expositions

Documentation de l’exposition tripartite (D)énoncer présentée à la Galerie Antoine-Sirois de l’Université de Sherbrooke (2020 – 2021). L’exposition réunit les séries Le Camp de la Rivière, documentant une occupation citoyenne aux abords d’une compagnie pétrolière en Gaspésie; Dépayser, portant un regard critique sur les paysages façonnés par l’hydroélectricité au Québec; et Underworlds, sondant la dégradation des plans d’eau, plus particulièrement ceux du nord (Québec et Oregon). Mona Hakim commissaire.

Documentation de l’exposition tripartite (D)énoncer présentée à Plein sud, centre d’exposition en art actuel à Longueuil (2020 – 2021). Dans le volet présenté à Plein sud, les photographies de la série Underworlds, jumelées à la vidéo-choc Adrift, dressent le portrait d’un désastre écologique et des conséquences déplorables des activités d’une industrialisation massive sur nos océans. Captées, entre autres, sous les eaux glauques du cimetière de bateaux de Staten Island sur la côte est américaine, les œuvres d’une troublante beauté cachent mal les cicatrices causées notamment par les navires de forage et les pétroliers qui naviguent librement non loin des rives. Mona Hakim commissaire.

Documentation de l’exposition tripartite (D)énoncer présentée à la Salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval (2020 – 2021). L’engagement d’Isabelle Hayeur à l’égard de l’environnement et de son sinistre destin est inaltérable et tenace. L’exposition retrace les nombreux déplacements et montre les investigations d’une photographe et vidéaste en action, sans cesse à l’affut des bouleversements de nos écosystèmes qu’elle transpose en images, mais aussi en mots. Mona Hakim commissaire.